AG 2009 : Rapport moral du Président PDF Imprimer Envoyer

Assemblée générale du 16 mars 2009
Salon du Livre de Paris - Hôtel Porte de Versailles
Rapport moral et d'orientation par R. Eric HARDIN, Président de l'ALIRE

 

Notre dernière assemblée générale s’est tenue en 2007, vous rappelant que selon les statuts de l’ALIRE sa périodicité est bisannuelle. Je vais vous retracer, en tant que Président, l’activité que notre association a développée pendant les années 2007 et 2008.

Je me dois de rappeler que la présente Assemblée générale ordinaire se tient selon les nouveaux statuts votés lors de l’Assemblée générale extraordinaire qui vient d’avoir lieu. Principaux points à retenir depuis la dernière Assemblée générale de mars 2007 :
• Changement par deux fois de DG ;
• Départ de Bernard de Fréminville et recrutement de Vincent Marty ;
• Colloque juin 2007 sur « Nouveaux  supports  numériques du texte : quel impact sur le Commerce du Livre ? » ;
• Création de la Commission numérique ALIRE-SLF ;
• Publication du rapport : Accueillir le numérique ? Une mutation pour la librairie et le commerce du livre.

 

1 – ACTIVITÉS DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DU BUREAU DE L’ALIRE

Soulignons que cette activité est toujours intense et chargée !

1.1 - Le Conseil d’Administration s’est réuni 11 fois dans les locaux de DILICOM au cours des deux années écoulées. Nos ordres du jour devenant plus chargés et nos travaux plus complexes, il a été nécessaire d’allonger les horaires de réunion du CA. Nos réunions commencent désormais à 10h (en 2007, nous commencions à 11h ou 12h). Nous avons pu, à l’occasion, faire venir un « invité » de la profession du livre en début de matinée. Ceci pour permettre au CA d’avoir, soit une meilleure connaissance du sujet qu’il développe, soit de rechercher à améliorer les rapports et les attentes de la profession.

1.2 - Je tiens à saluer la participation active et constante des administrateurs, certains venant de loin avec de longs trajets de train. Je les en remercie vivement. Le taux de participation des administrateurs aux réunions du CA est exceptionnel. La qualité des travaux et des échanges pour améliorer les services des utilisateurs de l’EDI en est la justification évidente. Je les remercie également d’avoir pris en charge l’étude et l’avancement de dossiers EDI, cette répartition du travail étant devenue nécessaire en raison des développements des sujets étudiés et la nécessité de les voir avancer correctement. Merci donc à eux pour ce temps qu’ils donnent à l’ensemble de la profession. Je tiens à remercier tout particulièrement Pierre Montacié de la CUC et Nicolas Chabanne des librairies Decitre qui se sont investis durant toutes ces années. Pierre Montacié,  administrateur  depuis l’origine de l’ALIRE, a œuvré pour l’amélioration des messages EDI et leur utilisation. Il est parti à la retraite en janvier 2008. Quant à Nicolas Chabanne, il a apporté un suivi actif et très sérieux aux dossiers du FEL scolaire, des avis d’expédition. Il a changé d’activité professionnelle et donc quitté l’ALIRE.

 

2 – ACTIVITÉS DU SECRÉTARIAT PERMANENT

Interne

 

3 – NOUVEAUX STATUTS DE L’ALIRE
3.1 - La mise en chantier annoncée des statuts lors de l’AG 2007 aura débouché sur un « toilettage » des statuts. Une commission a fonctionné avec Pierre Montacié, Thierry Lecompte, Pierre Bady et François Milliet, assistés par une consultante, Alice Lalire, qui a débouché sur les statuts votés en AG extraordinaire. Après étude, il s’est avéré qu’il n’y avait pas lieu de créer des collèges, comme envisagés à un moment, mais plutôt de faire évoluer nos statuts de 1999 sur quelques points et de faire quelques adaptations. Merci à la commission pour la réalisation de ce travail. 

 

4 - LA COMMUNICATION

4.1 - Communication interne au CA : les e-mails restent la base de la communication entre administrateurs. Cela facilite grandement la circulation de l’information et permet une plus grande fluidité. Cet outil permet une bien meilleure information des administrateurs et d’avancer plus rapidement sur des dossiers avec le plus grand nombre d’administrateurs. Mais encore faut-il que les administrateurs répondent : nous avons noté que certains ne répondent difficilement et cela pose problème tant dans le suivi administratif qu’au niveau relationnel.

4.2 - La mise en service en septembre 2008 par Tony Oliveira du site Internet de l’ALIRE - initié au départ par Pierre Schmitt - ainsi que d’un forum interne, est une nouvelle étape. Le site et le forum permettent la consolidation des contributions et une structuration des dossiers assurant un meilleur suivi pour tous. Le site s’étoffe avec du contenu et nous avons pour objectif de rechercher dans nos archives le maximum d’éléments pour mettre du contenu en ligne à destination des professionnels et du public visitant notre site.

4.3 - Je rappelle que lorsqu’on reçoit un message en provenance du forum, il est impératif de répondre directement sur le forum, ceci pour des questions de réception et de suivi administratif et éviter ainsi d’envoyer des e-mails qui peuvent se perdent… ce qui a été et est encore le cas pour la messagerie e-mail de l’ALIRE.

4.4 - Communication externe :
• Le site Internet permet des niveaux d’accès « Membres » ou « Public » tandis que le forum qui y est associé permet des accès privés par catégories : « CA bureau », « CA », « Comité EDI », « CN ».
• Nous nous interrogeons sur notre fichier de contacts qui, bien que recensant plus de 1. 700 adresses, s’avère plutôt un « empilement » d’adresses sans certitude de pertinence et d’une utilisation peu commode (le dernier mailing de février a fait revenir 380 e-mails périmés et 3 adhésions directes !). La réflexion est donc ouverte sur son utilité immédiate. Notre DG est en train de nettoyer et de restructurer le fichier dans un répertoire exploitable à terme en privilégiant des adresses utiles et ciblées.
• Nous aurons publié six numéros de la Lettr’ALIRE (du n° 14 au n° 19). Ces lettres électroniques en PDF sont maintenant archivées sur notre site en accès libre. Nous espérons pouvoir reprendre un rythme plus régulier de parution. A ce titre, nous en avons profité pour changer le bandeau d’en tête lors d’un changement de maquette du logo de l’ALIRE.

 

5- RELATIONS AVEC LES SSII

5.1 - Nous avons toujours souligné la dépendance des libraires vis-à-vis des SSII pour pouvoir profiter de l’utilisation des messages EDI :
• Nous organisons une fois l’an avec DILICOM une réunion en direction des SSII en y associant des libraires utilisateurs des services des SSII invités. Ces réunions sont devenues des temps forts de la profession.
• Le projet de mise en place de Clubs d’utilisateurs par progiciels SSII est passé à une phase opérationnelle avec l’organisation de plusieurs réunions autour de Tite-Live, 2Dcom et TMIC. Ce dossier a reçu le soutien du CNL et de DILICOM. L’ADELC et le CERCLE ainsi qu’ELECTRE sont sollicités  pour la suite du projet.
• L’ensemble du dossier est suivi par François Milliet avec le concours de Michel Ollendorff. Un « bilan d’étape » est prévu pour l’été 2009 afin d’alimenter la réflexion du CA sur le sujet lors de sa séance de rentrée en septembre. 
• Il me semble important de souligner la faiblesse qu’ont plusieurs SSII et de m’inquiéter des conséquences pour les libraires. Il y a de la concentration dans les sociétés de services comme ailleurs. Nous aurons certainement à intervenir ouvertement dans ce domaine. La prise de participation de libraires dans le capital de la SSII TMIC est une réponse à cette préoccupation que les usagers ont sur les sociétés de service. Il faudra être vigilent et savoir intervenir au bon moment. Nous l’avons d’ailleurs déjà fait avec François Milliet qui suit ce dossier et qui partage mes préoccupations sur le sujet. 
• La question des rapports juridiques entre usagers et leurs SSII à été continué avec une étude d'un avocat, Maître David Dumont. Cette étude a fait l’objet d’un travail rédactionnel de la part de Pierre Bady et Caroline C. Tachon afin de donner une base solide et des pistes de réflexion pour une suite. Le document est en ligne sur le site. C’est un dossier qui devra être suivi.
• Pour 2010, nous avons le projet d’actualiser l’enquête 2006 auprès des SSII afin de connaître leur degré de développement dans l’utilisation des messages EDI.
• Nous avons finalisé la réalisation d’un document PowerPoint de présentation des messages EDI. Le document est également présent sur le site.
• Plusieurs interventions de François Milliet et de moi-même à l’INFL, au CFCL et lors de rencontres de libraires ont eu lieu afin de présenter nos travaux sur les messages EDI à l’aide de la présentation de ce PowerPoint.
• Il est question, avec l’INFL, d’étudier la mise en place de stages sur l’EDI.

5.2 - Divers :
• En tant que membre associé de la CLIL, l’ALIRE participe tout au long de l’année aux travaux de cette Commission de liaison interprofessionnelle, notamment sur les questions du FEL, du FEL scolaire ou encore de la SOFIA.
• À l’international, l’ALIRE poursuit ses liens avec Editeur (séminaires de Francfort 2007 et 2008) et avec le Comité ISBN dont je suis membre.
• Une collaboration avec le SLF et ses permanents s’est établie concernant DATALIB, le Portail de la Librairie française, le suivi technique et logistique des distributeurs (UD et Hachette, etc.) ainsi que la mise en place de la Commission numérique.

 

6 – RELATIONS AVEC DILICOM

Interne

 

7 - COMITE EDI

Ces Comités qui se réunissent à la suite des CA de l’ALIRE ont été au nombre de 10 durant ces deux années passées. La présidence est assurée par l’ALIRE. Nos réunions ont souvent été complétées par des groupes de travail préparatoires utiles pour l’avancement des dossiers. Je tiens à remercier les administrateurs de l’ALIRE pour leur participation effective et active aux réunions du Comité EDI ainsi qu’à leurs travaux de préparation.

 

8 - PLANS « QUALITÉ »

L’ALIRE poursuit son action afin d’améliorer le FEL. Nous avons concrétisé la mise en place d’un Plan Qualité 2 qui sera évalué fin 2009. Le projet d’un Plan EDI portant sur les messages a rencontré quelques difficultés pour se concrétiser et il est actuellement remis en chantier.


9 - CHANTIERS EDI

Je rappelle que ces chantiers sont destinés, une fois mis en activité, à apporter à la librairie des gains de productivité et d’efficacité. D’où la nécessité de les faire avancer et mettre en place par les SSII lorsqu’ils deviennent opérationnels. Voici la liste des réalisations et des travaux en cours :
• FEL : Plan Qualité 1 & 2, mise en chantier du FEL 2 (avec couvertures), livres d’importation, mise en chantier de la Fiche Produit du Livre.
• Fichier Partenaires opérationnel depuis novembre 2008.
• Commandes : pivot de l’activité avec 72 millions de lignes.
• Avis d’expédition : obtenir leur utilisation par davantage de distributeurs, nouvelle grille des codes réponses, intégration par les SSII.
• Messages Retour : retour électronique, rapprochement électronique entre avoirs et bons de retours, code des raisons des retours refusés.  
• DILIFAC : le projet devient opérationnel. Des factures totalement dématérialisées ont été produites. Des libraires deviennent à présent acteurs sur ce dossier qui ne concerne plus uniquement les « grosses » enseignes.
• Synthèse de prospection : regroupement et consolidation des commandes de nouveautés avant parution pour validation par la structure du libraire permettant l’intégration des offices avant parution.
• Calibre : soutien au projet d’une centrale de commande des petits éditeurs.

 

10 - DOSSIER NUMÉRIQUE

10.1 - La réflexion que nous avons initiée en 2006 au sein de DILICOM sur les enjeux du numérique dans notre profession a fait son chemin. Un colloque a été organisé par DILICOM en juin 2007 sur le thème « Nouveaux  supports  numériques du texte : quel impact sur le Commerce du Livre ? ». 400 personnes y ont participé.

10.2 - Désirant poursuivre la réflexion, l’ALIRE a interpellé la profession pour donner une suite. Le CA du SLF a mandaté le Président de l’ALIRE (sept. 2007) pour animer une réflexion sur cette question. La Commission numérique ALIRE-SLF a été créée. Une Chargée de mission a été embauchée de novembre 2008 à juin 2009 afin d’aider les travaux de la CN. La CN a ainsi travaillé pendant huit mois et a abouti à un rapport en mai 2008 : Accueillir le numérique ? Une mutation pour la librairie et le commerce du livre (Cahiers de la Librairie hors série, La Découverte, 2008).

10.3 - Les travaux de la Commission se poursuivent toujours avec notamment une contribution à la sous-commission du Conseil du Livre (Ministère de la Culture) chargée d’étudier une suite au Rapport de Bruno Patino sur le numérique. Cela en synergie avec le SLF. Les travaux sont déposés sur le forum de l’ALIRE à l’attention des membres de la CN et peuvent faire l’objet d’une diffusion plus large aux membres du CA si la demande en est faite.

10.4 - La nécessité s’est imposée de travailler activement avec nos homologues libraires à l’international. Grâce à l’European Bookseller Federation (EBF), nous avons pu obtenir des informations sur le sujet traité dans les autres pays. Toujours avec le soutien de EBF, nous avons été amenés à traduire plusieurs documents, notamment de la Booksellers Association (BA UK& I) et trouver des contacts très utiles.

10.5 - Reste la question de l’avenir de tous nos travaux sur le numérique. C’est un très gros chantier qui demande beaucoup de temps et d’efforts alors que, pour l’instant, aucun retour n’est significatif pour la librairie dans son quotidien.


11 – ÉVOLUTION DES RAPPORTS AVEC LE SLF

Fort de l’évolution active et au vu des convergences d’intérêts de points de vue avec le Syndicat de la Librairie française (SLF),  le CA de l’ALIRE a jugé utile d’affirmer :
• un rapprochement avec le SLF ;
• une demande d’adhésion de l’ALIRE au SLF en tant que « membre qualifié  » (2009). Ceci dans notre domaine de compétences. La décision sera rendue lors du prochain CA du SLF ;
• une demande de ré-adhésion à EBF pour l’intérêt et les besoins en informations sur les domaines qui nous occupent. Il y a un accord de principe avec le Directoire du SLF pour permettre une représentation de la Librairie française au sein de cette structure européenne. Soit en tant que membre individuel, soit avec d’autres structures de représentation de revendeurs en France. Nous avons accepté le principe d’une contribution financière pour ce retour dans EBF.

 

12 - AVENIR DE L’ALIRE : ENJEUX ET PROBLÈMES

12.1 - Nous sommes des « travailleurs de l’ombre ». Nous œuvrons pour l’ensemble des détaillants de la chaîne du livre. Le nombre modeste de libraires qui adhèrent (80 dont seulement 30 sont à jour de leur cotisation 2009) sont un pâle reflet de l’importance que nous avons dans la profession alors même que nous sommes sollicités sur des dossiers de plus en plus difficiles et chronophages. 

12.2 - Nous avons du mal à recruter des libraires pour participer à nos travaux et notre absence de suivi relationnel sur le terrain l’explique puisque nous ne visitons aucune des librairies à cibler ni n’entretenons de relations avec les représentants de ces librairies.  Comment faire participer davantage de libraires à nos travaux, cela dans le cadre de structures formelles comme le Comité EDI ?

12.3 - Le poste de la Déléguée générale est trop un poste de Secrétaire administrative (compta, courrier, téléphone, suivi informatique, réunion, travaux rédactionnels, etc.) et pas assez un poste « politique » : il nous faut assurer ce suivi administratif mais ce n’est ce qui permettra à l’ALIRE de développer ses actions, de renforcer l’image de son expertise ni d’attirer de nouveaux libraires et de montrer à la profession l’importance de notre structure. Il y a donc à réfléchir sérieusement à une remise à plat complète des activités de l’association pour définir au mieux ses besoins dans le cadre des actions qu’il lui faudrait mener à l’avenir.

12.4 - Enfin, je voudrais dire que je crois utile de faire évoluer le Bureau du CA de l’ALIRE afin de permettre un renouvellement, notamment pour un changement de Présidence…

 

En guise de conclusion, je tiens à remercier sincèrement tous ceux qui œuvrent à faire de l’ALIRE une structure aussi efficace que conviviale.

 

Roland Éric HARDIN
Président de l’ALIRE
Mars 2009

 

S'abonner à notre Flux RSSNous suivre sur Facebook


Contacter l'ALIRE

ALIRE
Association des librairies informatisées
& utilisatrices de réseaux électroniques
Tél/fax : 01 58 46 27 98
port : 06 58 68 34 61
alire@alire.asso.fr

Président :
Bertrand Picard (librairie Gibert Jeune)

Déléguée Générale : Sophie Saint-Marc


Adhérer

Adhésion

Echanger

Liste de discussion réservée aux libraires TMIC

>>inscription auprès de l'ALIRE<<


Liste de discussion réservée aux libraires Librisoft

>>inscription auprès de l'ALIRE<<