AG 2007 : Rapport moral du Président PDF Imprimer Envoyer

Assemblée Générale du 26 mars 2007 Salon du Livre de Paris
Rapport Moral & d'Orientation, par R. Eric HARDIN, Président de l'ALIRE


Notre dernière assemblée générale s’est tenue en 2005, vous rappelant que selon les statuts de l’ALIRE sa périodicité est bisannuelle. Je vais vous retracer, en tant que Président, l’activité que notre Association a développée pendant les années 2005 et 2006.

Principaux points à retenir depuis la dernière Assemblée Générale de mars 2005 :


1 – ACTIVITÉS DU CONSEIL D’ADMINISTRATION ET DU BUREAU DE L’ALIRE : des CA plus longs et des invités

1.1- Le Conseil d’Administration s’est réuni 11 fois dans les locaux de DILICOM au cours des deux années écoulées. Nos ordres du jour devenant plus chargés et nos travaux plus complexes, il a été nécessaire d’allonger les horaires de réunion du CA.  Nos réunions  commencent désormais à 12h et souvent même dès 11h du matin. Il est aussi devenu habituel de faire venir un « invité » de la profession du livre, en début de matinée. Ceci pour permettre au CA d’avoir soit une meilleure connaissance du sujet qu’il développe soit de rechercher à améliorer les rapports et les attentes de la profession.
1.2- Je tiens à saluer la participation active et constante des onze administrateurs, certains venant de loin avec de longs trajets de train, et je les en remercie vivement. Le taux de participation des administrateurs aux réunions du CA est exceptionnel. La qualité des travaux et des échanges pour améliorer les services des utilisateurs de l’EDI en est la justification évidente. Je les remercie également d’avoir pris en charge l’étude et l’avancement de dossiers EDI, cette répartition du travail étant devenue nécessaire en raison des développements des sujets étudiés, et la nécessité de les voir avancer correctement. Merci donc à eux pour ce temps qu’ils donnent à l’ensemble de la profession.

 

2 – ACTIVITÉS DU SECRÉTARIAT PERMANENT

2.1- Durant ces deux années, notre Déléguée Générale Marie-Dominique Doumenc a poursuivi son activité, assistant le Conseil d’Administration et engageant les travaux décidés. Son action, appréciée et reconnue de tous les administrateurs, aura été efficace pour la reconnaissance de nos actions vis-à-vis de la profession. Fin décembre 2006, Marie-Dominique a pris sa retraite après une carrière passée au service du livre, de l’édition et de la librairie.
Ella aura « créé » le poste de Déléguée Générale au sein de notre association. Marie-Dominique aura mis au service de notre association son professionnalisme, sa connaissance du monde du livre, avec une disponibilité et sens des responsabilités qui est exceptionnel.
L’ALIRE, par ma voix, la remercie pour ces années de loyauté et de dévouement à notre association et à la défense des intérêts des libraires.
2.2- Nous accueillons notre  nouvelle Déléguée Générale, Marie-Jo Jamet qui occupe officiellement cette fonction depuis le 1er janvier 2007.


3 – ÉTUDE des STATUTS DE L’ALIRE pour l’avenir

3.1- Plusieurs constats nous ont amenés à nous poser des questions sur une possible évolution de nos statuts :
- l’important accroissement du nombre d’utilisateurs de l’EDI et des services de DILICOM
- les changements dans le paysage de la distribution avec la montée en puissance de chaînes et de GSS (grandes surfaces spécialisées).
- l’importance accrue de l’EDI dans la profession avec le développement de nouveaux messages (droit de prêt, facture dématérialisée, proposition de commande). D’où un probable enjeu plus important pour l’ALIRE et la nécessité de mener une réflexion sur les équilibres et stratégies de pouvoir possible au sein de l’association. 
3.2- Fort de ces constats et soucieux de la pérennité de l’ouverture très large de l’association, nous avons fait réaliser courant 2006 une étude visant à en faire évoluer les statuts, afin de les mettre en phase avec le contexte actuel. Ce document de travail est à votre disposition. 
L’étude du document est en cours actuellement par le Conseil d’Administration. Il pourrait aboutir à des propositions de modification des statuts qui feraient l’objet d’une Assemblée Générale Extraordinaire en 2008.

 

4 – LA COMMUNICATION

4.1- Communication interne au CA :
Pivot du travail d’un Conseil d’Administration dont les membres sont aux quatre coins de la France, la communication interne fonctionne au mieux, les documents et l’information circulant régulièrement. L’utilisation de la messagerie électronique facilite grandement la tenue au courant de l’ensemble des membres du CA.
4.2- Le projet d’un site intranet au CA est commencé depuis un mois.
4.3- La communication externe concerne :
- la mise à jour régulière de notre fichier d’adresses électroniques, qui recense plus de 1 000 librairies. Une restructuration du fichier - afin de le qualifier davantage  - est en cours.
- La LETTR’ALIRE, lettre électronique en PDF lancée il y a 4 ans, poursuit sa parution régulière, adressée aux libraires, aux distributeurs, à l’interprofession et aux SSII. Nous voudrions arriver à une parution mensuelle. En 2006, l’ALIRE a fait appel à un professionnel graphiste pour élaborer sa nouvelle mise en forme visuelle.
Les lettres sont archivées et disponibles sur demande.
- Un numéro spécial de la LETTR’ALIRE a été imprimé pour distribution au Salon du Livre en mars 2006. Ce numéro présentait le résultat d’une enquête auprès des SSII afin de connaître leur degré de développement dans l’utilisation des messages EDI et les dates de mise en service pour leurs clients libraires.
4.4- Rapports avec les SSII :
-  A plusieurs reprises l’ALIRE a souligné la dépendance des libraires vis-à-vis des SSII pour pouvoir profiter de l’utilisation des messages EDI.  
- En mars 2005 et mai 2006, l’ALIRE a poursuivi ses contacts avec l’ensemble des SSII en les réunissant par deux fois avec des libraires, dans le but de les « booster » sur les avancements tangibles en matière d’EDI, de façon à ce que tous les libraires qui font appel à elles puissent bénéficier des mêmes avantages qu’apportent les développements de logiciels.
- Organisation de réunions avec les SSII Tite-Live (mai 2005) et 2DCom (novembre 2006).
- La mise en vente à l’été 2006 d’une SSII (TMIC) a été une occasion pour s’interroger sur les rapports entre les libraires et leur SSII. La question de la prise de participation alors dans le capital de SSII a fait l’objet de débats : pourrait-il être dans les attributions de l’ALIRE de participer au « tour de table » dans le capital de SSII ? Quel est l’avenir des SSII lors de cession ou de mise en vente ? Semble-t-il irresponsable que les clients libraires ne s’y intéressent pas et ne se posent pas ces questions d’avenir ?
Le CA de l’ALIRE n’a pas finalement eu à se prononcer  sur ces questions, les libraires TMIC ayant réussi à boucler le financement d’une prise de participation de l’ordre de 35 % dans le capital. La question se posera néanmoins dans l’avenir.
- Les rapports juridiques entre usagers et leurs SSII sont également une de nos préoccupations. Il a été décidé de réaliser une étude sur les contrats commerciaux et les liens juridiques entre les devoirs et obligations des SSII. Ce travail sera commencé en 2007 et à partir des premiers résultats, nous déciderons de l’orientation de la suite nécessaire à donner.
4.5- Enfin, nous avons toujours le projet de voir se mettre en place l’organisation de Clubs d’Utilisateurs par progiciels SSII.
4.6- Divers :
- En mars 2005, au Salon du Livre, l’ALIRE a animé un atelier ayant pour thème « les libraires et les réseaux électroniques » avec des démonstrations sur écran des sites Internet des distributeurs, et une confrontation des différentes utilisations.
- En tant que membre associé à la CLIL, l’ALIRE participe tout au long de l’année aux travaux de cette Commission de Liaison Interprofessionnelle, notamment sur les questions du FEL et FEL scolaire.
- À l’international, l’ALIRE poursuit ses liens avec Editeur (séminaire de Francfort 2006) et le Comité ISBN dont je suis membres, d’autant que la refonte de l’ISBN s’est opérée au 1er janvier de cette année.
- Collaboration avec le SLF et ses permanents sur diverses questions et projets : DATALIB, le Portail SLF, travaux techniques de distributeurs, etc.
- En 2006, l’ALIRE a rencontré à plusieurs reprises, avec des représentants du SLF, les responsables d’Union Distribution suite à des problèmes révélés lors du changement de leur système de facturation.
- En 2006 l’ALIRE a décidé de réaliser un document de présentation - sur support de type « power point » - développant l’ensemble des messages EDI dans les relations interprofessionnelles, leur intérêt, leurs caractéristiques, permettant ainsi à chaque acteur de la chaîne du livre de travailler avec davantage de rapidité et de fiabilité.
- Rencontres avec l ’INFL pour étudier la mise en place de stages sur l’EDI. 

 

5. – LIENS AVEC DILICOM

5.1- Ces liens sont constants et positifs, tant avec son directeur Bernard de Fréminville qu’avec son Président et le personnel qui depuis deux ans s’est agrandi, nécessité répondant au développement des travaux de la société.
Je tiens à souligner, encore une fois, la transparence du fonctionnement de DILICOM et le sérieux de ses travaux.
5.2- Je vous rappelle que l’ALIRE suit de près l’activité de DILICOM, dans la mesure où elle est l’actionnaire le plus important de la société (25% du capital), qui est passée du statut de SA à celui de SAS en 2005, ne conservant plus que la dénomination DILICOM. Le Vice-Président de l’ALIRE, Bertrand PICARD, et moi-même avons participé à 12 Comités de Direction, Conseils d’Administration et AG de la SAS DILICOM.
5.3- Dotation financière en augmentation : Notre association obtient l’essentiel de ses revenus de la convention de présidence, d’animation et de secrétariat du Comité EDI. Ce Comité est devenu statutaire dans les nouveaux statuts de la SAS DILICOM (2005). Grâce à la reconnaissance de notre travail et aux bons résultats de DILICOM, nous avons vu évoluer notre dotation portée à 50 000 € en 2006 et pour les 2 années à venir.
5.4- Un 3ème poste au Conseil de Direction de la SAS DILICOM : Dans le cadre de la réflexion sur l’avenir des statuts et du fonctionnement de l’ALIRE, j’ai été amené à demander un 3ème poste au Conseil de Direction pour notre association, arguant de l’évolution de l’ALIRE, de nos 25% dans le capital, de la nécessité de reconsidérer la place des structures montantes. Un accord de principe du Comité de Direction à été donné à cette demande de principe, l’ALIRE ayant 3 postes dont un réservé au représentant du plus fort utilisateur de l’EDI au sein des utilisateurs. Une présentation sera faite lors de la prochaine AG de la SAS. 
5.5-Changement dans le modèle économique de DILICOM : Nous avons participé à la réflexion et à la prise de décision sur le changement de modèle économique de DILICOM. Les administrateurs se sont prononcés sur la prise en charge économique de l’ensemble des messages EDI par le paiement de la ligne de commande. Il n’y a pas de coût supplémentaire pour l’utilisation des autres messages. Cette décision importante atteste du principe de DILICOM basé sur une réduction des coûts chaque fois que possible et du partage des gains de productivité de la structure qui est au service de l’interprofession.
5.6- Départ annoncé de Bernard de Fréminville : À 65 ans, le Directeur Général de DILICOM a exprimé le souhait de faire valoir ses droits à une retraite bien méritée, pour théoriquement fin juin 2007. Son remplacement est un enjeu important pour DILICOM comme pour nous. Nous n’avons eu qu’à nous féliciter de la façon dont il a géré DILICOM et des excellentes relations de travail que nous avons eues. Bernard de Fréminville à été d’une loyauté à notre égard que je n’ai jamais prise en défaut.
Il faudra être très attentif au choix de son remplaçant.

 

6 – COMITE EDI

6.1- Ces Comités qui se réunissent à la suite des Conseils d’Administration de l’ALIRE ont été au nombre de 10 durant ces deux années passées. La présidence est assurée par l’ALIRE.
6.2- En août 2006, l’ALIRE a présenté pour étude et avis aux membres du Comité EDI une proposition de programme de travail pour l’année 2006-2007. Ce programme complet  et précis a été accepté à l’unanimité par ses membres en septembre 2006, et différents points ont d’ores et déjà été travaillés.
La convention de prestation qui lie DILICOM et l’ALIRE, pour le secrétariat du Comité EDI assuré par l’Association, se poursuit favorablement. En 2006 nous avons signé une nouvelle convention pour une durée de 3 ans.
6.3- Enfin, je tiens également à remercier les administrateurs de l’ALIRE pour leur participation effective et active aux réunions du Comité EDI ainsi qu’à leurs travaux de préparation.
Nos réunions de Comité EDI ont été complétées par des réunions de travail utiles pour l’avancement des dossiers.

 

7 – PLAN QUALITÉ

L’ALIRE poursuit non seulement son action sur ce point auprès des distributeurs, mais s’est engagée à le développer, présentant un Plan Qualité 2, actuellement en chantier au sein du Comité EDI (définition 2007 pour application 2008). Nous demandons que ce  Plan Qualité 2 soit établi non seulement pour le FEL (situation actuelle), mais pour l’ensemble des messages EDI. 

 

8 – LES CHANTIERS EDI

Je rappelle que ces chantiers sont destinés, une fois mis en activité, à apporter à la librairie des gains de productivité et d’efficacité. D’où la nécessité de les faire avancer et mettre en place par les SSII lorsqu’ils deviennent opérationnels.

Survol des réalisations et travaux en cours :
 FEL : qualité du fichier, passage de « à paraître » à « disponible », qualification du champ « statut retour », pas de fiches avec TVA 0%, maîtrise des flux lors de changements de distributeurs.
 FEL scolaire : respecter la définition « scolaire », signaler dans les catalogues éditeurs les ouvrages scolaires pour les différencier des autres (question remise possible).
 Demande d’un Fichier distributeur intégrable et augmenté des prestations proposées et engagements.
 Commandes : pivot de l’activité avec 72 millions de lignes.
 Commandes spéciales : normalisation dans l’utilisation.
 Mode de transport : choix possible entre 3 moyens de transport (accepté). 
 Avis d’expédition : obtenir leur utilisation par davantage de distributeurs, nouvelle grille des codes réponses, intégration par les SSII.
 Messages Retour : retour électronique, rapprochement électronique entre avoirs et bons de retours, code des raisons des retours refusés.  
 DILIFAC : le projet devient opérationnel. Il concerne davantage pour l’instant les « gros » (FNAC, GS, Amazon).
 Droit de prêt : devenu une réalité. L’ensemble fonctionne. Nous participons au Comité de Pilotage de mise en place.
 Calibre : soutien au projet d’une centrale de commande des petits éditeurs. 

 

9 – L’AVENIR DE L’ALIRE

9.1- L’année 2007 est placée sous le signe du changement :

- Nouvelle Déléguée générale depuis le 1 janvier.
- Départ et remplacement de Bernard de Fréminville de la direction de DILICOM, ainsi que le départ de Nicole de Fréminville.
- Recherche d’une nouvelle organisation de la comptabilité avec la fin de l’aide de Chantal Lorrain qui assurait la comptabilité et le social de notre association.
- La question de mon remplacement en tant que Président est une préoccupation. Nous avons du mal à recruter des libraires pour participer à nos travaux.
9.2- L’édition numérique :
L’ensemble des professionnels du livre - donc les libraires - s’intéresse au développement du numérique ; ce point est au cœur de notre réflexion. Après un séminaire à Francfort avec Editeur, une participation à la présentation de EBF (European Bookseller Federation) à la Commission de Bruxelles sur le sujet, et la participation aux travaux du SLF, l’ALIRE se penche activement sur cet enjeu considérable.

Nous avons initié le projet d’un séminaire de travail sur la question (4 juin 2007) qui a été accepté par le Comité de Direction de DILICOM. Les inscriptions sont ouvertes depuis quelques jours et je vous incite tous à vous y inscrire.

Thème : Nouveaux  supports  numériques du texte : quel impact sur le Commerce du Livre ?

 

En guise de conclusion, je tiens à remercier encore chaleureusement tous ceux qui œuvrent à faire de l’ALIRE une structure efficace et  performante tout en restant très conviviale.

 

Roland Eric HARDIN
Président de l’ALIRE
26 mars 2007

 

 

 

S'abonner à notre Flux RSSNous suivre sur Facebook


Contacter l'ALIRE

ALIRE
Association des librairies informatisées
& utilisatrices de réseaux électroniques
Tél/fax : 01 58 46 27 98
port : 06 58 68 34 61
alire@alire.asso.fr

Président :
Bertrand Picard (librairie Gibert Jeune)

Déléguée Générale : Sophie Saint-Marc


Adhérer

Adhésion

Echanger

Liste de discussion réservée aux libraires TMIC

>>inscription auprès de l'ALIRE<<


Liste de discussion réservée aux libraires Librisoft

>>inscription auprès de l'ALIRE<<